Version PDF

Recommandations

01 mai 2019

Rôle d’une unité transversale de diabétologie en unité de soins intensifs de cardiologie après un SCA

Véronique KERLAN, CHU Cavale Blanche, Brest

Parmi les patients présentant un syndrome coronarien aigu (SCA) et hospitalisés dans les unités de soins intensifs de cardiologie, il existe une forte prévalence de sujets diabétiques, entre 23 et 30 % selon les études. Un avis diabétologique rapide peut être tout à fait utile pour étiqueter l’hyperglycémie, typer le diabète, mettre en route l’insulinothérapie, participer à l’éducation du patient, déterminer l’objectif glycémique à la fois en soins intensifs et à l’extérieur et choisir le traitement approprié en tenant compte du profil métabolique du patient. L’existence d’une unité mobile transversale de diabétologie permet de répondre à ces objectifs. 

Intérêt de typer le diabète Que le diabète soit connu ou non connu, il est important de typer l’hyperglycémie, de distinguer le type de diabète pour adapter le traitement. Il peut s’agir d’un diabétique de type 1 dont la découverte peut survenir à n’importe quel âge et pour lequel le risque d’acidocétose est élevé. Une étude récente au Royaume-Uni a mis en évidence que 4,3 % des patients hospitalisés avec un diabète de type 1 développent une acidocétose diabétique pendant leur séjour hospitalier. Un message important à faire passer en cas diabète de type 1 est qu’il ne faut jamais arrêter l’insuline chez ces patients.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 2
  • >
publicité
publicité